Réaliser des films avec des jeunes

J’aime beaucoup accompagner des groupes (jeunes ou adultes) dans la réalisation d’un film. Je partage mon goût, mon amour du cinéma, le plaisir et le jeu que procure le travail de la matière réelle ou imaginaire.

J’organise des projets artistiques où des jeunes Européens se rencontrent et réalisent des films ensemble. J’interviens régulièrement lors de voyages d’échanges entre des jeunes de différents pays d’Europe qui font des voyages mémoriels sur les traces des crimes du XXème siècle.

Au sein du collectif d’artistes Belladone, je participe aussi à des ateliers d’éducation à l’image auprès de collégiens et de lycéens. Pour en savoir plus sur notre association : https://belladone.org/

Dis mon’mi, c’était comment la vie d’avant ? (2021-2022)

Ensemble avec l’ADGVE (association départementale des gens du voyage en Essonne), nous menons un atelier court métrage avec des adolescents voyageurs. Ce projet est financé part le dispositif Passeurs d’images de la région Île-de-France.

En compagnie d’Apollinaire (2021-2022)

Entre décembre 2021 et avril 2022, j’ai animé un atelier à la maison d’arrêt de La Santé. Avec ma collègue Marion Lary, elle aussi réalisatrice, nous avons exploré la vie d’Apollinaire avec un groupe de participants volontaires : son incarcération à la Santé, courte mais décisive, sa vie en marge de la société française, le racisme auquel il a dû faire face en France, son rêve d’être Français, son engagement lorsque la guerre éclate… Ces aspects, ainsi que son récit des cinq jours passés en prison ont tissé des liens entre les expériences des participants et celle d’Apollinaire. En est issu “Français dans l’âme“, court-métrage de 11 minutes, mi-documentaire mi-fiction où les participants ont interprété Apollinaire, son frère qui vient lui rendre visite à la santé, le juge d’instruction…

Ce projet a été financé par la Préfecture de police de Paris, la Mairie de Paris, le SPIP de Paris La Santé et la Fondation de la Banque populaire Rives de Paris.

Le film n’est pas visible pour l’instant car nous l’envoyons à des festivals et espérons pouvoir organiser des projections. Si vous êtes intéressés par ce film, merci de me contacter.

Qu’est-ce que 1989 a changé dans la vie de vos familles, vos villes, vos pays ? (2021-2022)

Que signifie 1989 pour vous ? Qu’en connaissez-vous ? Cette date a-t-elle eu un impact sur vos parents, sur votre famille, sur votre pays ? L’idée était de redécouvrir ensemble, avec des participants de trois pays différents, les mémoires familiales liées à des événements historiques qui ont bouleversé notre continent. La chute du Mur de Berlin a eu un impact considérable dans la vie quotidienne des Européens, soit de manière directe, soit à plus long terme. Quelles ont été les conséquences de cet événement ? Comment les frontières dessinent non seulement des territoires mais aussi les perceptions de nos identités individuelles et collectives ? Sommes-nous devenus plus Européens ? C’est cela que nous avons exploré avec des jeunes allemands, français et slovènes.

Grâce à ce projet, avec mes collègues Aline Palige (Crossborder Factory, Berlin) et Anja Medved (Kinokasca, Nova Gorica) nous avons réuni 15 jeunes (venant de France, d’Allemagne et de Slovénie) pour réaliser ensemble un film en trois parties. Les équipes ont écrit le scénario et les dialogues à Berlin, ont filmé à Nova Gorica et ont fait le montage à Coutances. Ce projet a été soutenu financièrement par l’OFAJ (office franco-allemand pour la jeunesse).

article paru dans La Manche Libre le 10 septembre 2022

TUTOS (2022)

© Romain Vallée

Avec Olivier Cazin et Romain Vallée, mes collègues réalisateurs de documentaires visuels et sonores et paysagiste membres comme moi du collectif Belladone, nous avons conduit des ateliers sur le thème du tutoriel détourné avec les élèves du lycée professionnel Pierre Mendès France de Villiers-Le-Bel et leurs professeurs. Cet atelier est un programme d’éducation artistique et culturelle soutenu par la Région Île-de-France.

© Romain Vallée

Et si on chantait et on dansait un peu (2022)

Tout au long de l’année scolaire qui s’achève, j’ai fait un film avec une classe de 6e du collège Jacqueline de Romilly au Blanc-Mesnil. Après tout ce covid, avec leur professeure d’EPS, on avait simplement envie de joie et de légèreté… Alors les élèves ont dansé, ils ont chanté et voici le résultat… Ce projet du collectif Belladone a été soutenu par le département de Seine-Saint-Denis dans le cadre du programme Art et culture au collège.

Plonger dans l’histoire d’un lieu (2021)

Tout au long de l’année scolaire qui s’achève, et grâce à l’association Citoyenneté Jeunesse, j’ai fait un film avec une classe de 4e du collège Paul Painlevé à Sevran. Il se trouve qu’Alfred Nobel avait son laboratoire à Sevran et il y a fait ses expériences chimistes. Bertha von Suttner, femme pacifiste peu connue en France y fut sa secrétaire et elle a eu une influence déterminante sur les activités d’Alfred Nobel. Avec les élèves et leurs professeurs, nous avons plongé dans cette histoire et réalisé un film que voici…

Accompagner des jeunes dans la réalisation de leur film (2020)

Au cours de l’année 2019, j’ai accompagné un groupe de 14 jeunes militants du CCFD-Terre Solidaire en Midi-Pyrénées dans la réalisation de leur film. Depuis deux ans, ils parcouraient leur région à la découverte d’autres manières de vivre, de travailler. Ils appelaient ça leur Altercaravane. Et ils ont décidé de documenter leur quête de sens.

Ils m’avaient demandé de les suivre dans leur périple. Et finalement, je les ai guidés, écoutés, accompagnés dans la réalisation de leur film. Ils ont été à la caméra, à la plume, au son. C’est vraiment leur film que je vous montre ici. Et pour moi ce fut une formidable aventure.

Faire une fiction avec des collégiens (2018-2019)

Au cours de l’année scolaire 2018-2019, dans le cadre d’un Projet Art et culture au collège, j’ai réalisé un film avec une classe de 3e du Collège Sisley de L’Île-Saint-Denis et leur professeure de français. C’est une fiction sur Ravachol, anarchiste du 19ème siècle qui a vécu dans L’Île. Nous avons conçu le film étape par étape : chercher dans les archives, repérer, écrire des dialogues et des monologues, filmer, être filmé… Voici le résultat !

Jouer une scène de comédie musicale à Montreuil (2019)

En 2019, le festival du film sportif s’est consacré au sport féminin. Avec une classe de 5e du Collège Lenain de Tillemont de Montreuil et leurs professeurs de sport, de français et de musique, nous avons décidé de nous lancer dans une comédie musicale…

sur l’air de la chanson America issue de West Side Story de Leonard Bernstein.

Filmer des collégiens qui découvrent le cécifoot (2018)

En 2018, c’est sur le sport et le handicap que les collèges qui le souhaitaient ont planché… Pour voir ce qu’a donné le travail fait avec une classe de 3e du Collège Sisley de L’Île-Saint-Denis et leur professeur de sport… c’est ici :

Exploring hidden history (2016)

Des jeunes d’Allemagne, de France, de Bosnie et de Serbie sont partis ensemble, encadrés par 4 associations, sur les routes de Serbie et de Bosnie pendant 10 jours. Peu à peu, en visitant les lieux (Belgrade, Srebrenica, Prijedor) et en rencontrant les témoins, ils découvrent que l’histoire peut être encore brûlante. J’ai réalisé un film sur cette expérience pour les associations YIHR de Bosnie, Na Pola Puta de Serbie, le Max Mannheimer Studienzentrum d’Allemagne et le CCFD-Terre Solidaire de France.

Voyage de  jeunes de Coutances sur les traces de la 2nde Guerre mondiale

L’association Les Sentiers de la Mémoire, au sein du Lycée Charles-François Lebrun à Coutances, s’attèle depuis plus de dix ans à transmettre l’histoire de la Shoah à des élèves de Terminale. Chaque année, des lycéens partent pour un long voyage sur les traces de l’extermination des Juifs jusqu’en Pologne. Je les ai accompagnés sur une partie du trajet pour recueillir leurs impressions sur leur expérience.

Semaine internationale de la mémoire (2015)

A Coutances, tous les deux ans, les élèves et les professeurs membres des Sentiers de la mémoire organisent aussi la Semaine de la mémoire. Ils y invitent des témoins, font des conférences, visionnent des films sur les crimes de masse du XXème siècle. En 2015, ils y ont aussi invité des jeunes d’Allemagne, de Bosnie, de Croatie, de Serbie et de République tchèque.
J’ai réalisé un film sur cette semaine.